FHU PaCeMM

Qu’est-ce qu’une FHU ?

Les Fédérations Hospitalo-Universitaires réunissent hôpitaux, universités et organismes de recherche dans le but de soutenir des projets communs en synergie avec l’industrie.

Les FHU ont été créées à la suite d’un appel à projet unissant l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), l’Institue Nationale de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) et les universités d’Ile-de-France avec pour objectif de :

  • dynamiser les liens hospitalo-universitaires,
  • permettre une meilleure visibilité et identification des thèmes prioritaires dans la recherche, l’enseignement et les soins,
  • diversifier, cibler et optimiser le financement de la recherche.

Une labellisation de 5 ans a été obtenue.

Pour en savoir plus sur cet appel à projet, l’organisation des FHU et les lauréats de cette première édition, rendez-vous sur le site Recherche et Innovation de la Direction de la Recherche Clinique et de l’Innovation (DRCI).

FHU PaCeMM, Paris Center for Microbiome Medicine

Le microbiote intestinal est reconnu comme un nouvel acteur dans la santé et dans la maladie et est ainsi devenu un des sujet prioritaire de recherche.

PaCeMM réunit 53 équipes hospitalo-universitaires et organismes de recherche – en Ile-de-France – toutes particulièrement impliquées dans la recherche sur le microbiote intestinal.

PaCeMM réunit des experts du microbiote intestinal tant en recherche fondamentale, en recherche translationnelle et en recherche clinique avec pour objectif de traduire cette science du microbiote en de nouveaux outils innovants.

La dynamique du réseau – de part ses interactions fortes et synergiques – est d’intensifier les résultats prometteurs via la mise en place et la conduite de projets ambitieux, compétitifs, collaboratifs.

Trois aires médicales sont représentées : gastro-hépatologie, oncologie et hématologie et cardio-métabolisme et inflammation.

La force de PaCeMM est l’association de plusieurs départements médicaux – biologiques – pharmaceutiques AP-HP avec des institutions reconnues comme l’INSERM, l’INRAE et le CEA et des laboratoires et unités de recherche universitaires ainsi que des équipes expertes en modélisation statistique, mathématique et intelligence artificielle (LPSM, SCAI, UMMISCO, Télécome SudParis) et la plateforme de recherche clinique de l’Est-parisien.

Plan d’actions de la FHU PaCeMM


Groupe de travail 1 : microbiote et pathogenèse

Pr G. GOROCHOV, Pr C. HOUSSET, Dr N. ROLHION et Dr P. GERARD

Groupe de travail 2 : microbiote et biomarqueurs

Pr J. SELLAM, Dr J-D. ZUCKER, Dr. A. BONNET et Dr F. FENAILLE

Groupe de travail 3 : microbiote et thérapeutique

Pr M. BREBAN, Dr A. MOSCA, Dr A-C. JOLY et Dr P. LANGELLA

L’objectif, ici, est la mise en place de projets de recherche fondamentale pour mieux comprendre la diaphonie hôte – microbiote et les conséquences de cette perturbation sur les maladies (MICI, arthrite, arthérosclérose, parodontite, cholangite sclérosante primitive, …). Le rôle des composants bactériens, fongiques et des phages ainsi que les voies métaboliques seront explorés via des approches basées sur le séquençage et sur de la métabolomique.

De nombreuses études ont mis en évidence une modification du microbiote intestinal associée à une maladie spécifique. Le microbiote intestinal pourrait alors être utilisé comme biomarqueur non-invasif pour aider au diagnostic et au pronostic de maladie ainsi que pour prédire la réponse à un traitement. Les travaux en cours et à venir ont pour objectif de répondre à ces besoins médicaux non-satisfaits à ce jour. L’utilisation et la combinaison d’outils de séquençage, de métabolomique, lipidomique, glycomique – biomarqueurs basés sur les molécules du microbiote – et de modélisation statistique, mathématique et d’intelligence artificielle sont essentielles.

A ce jour, la transplantation de microbiote fécal (TMF) est autorisée dans le soin des infections récidivantes à Clostridioides difficile. En parallèle, plusieurs essais cliniques sont en cours pour évaluer différentes stratégies thérapeutiques ciblant le microbiote. L’objectif est d’étudier le mécanisme de la TMF ainsi que le rôle des phages et des petites molécules. Le développement d’approches thérapeutiques basées sur le microbiote (LBP) est aussi étudié.

Et aussi…


Groupe de travail 4 : enseignement

Pr K. CLEMENT, Pr N. KAPEL, Pr P. SEKSIK et Pr S. GEORGIN-LAVIALLE

Les objectifs de PaCeMM est de : contribuer à la diffusion des connaissances sur le microbiote intestinal auprès des professionnels de la santé, des scientifiques, des étudiants et des patients et d’animer un séminaire scientifique plusieurs fois par an réunissant les membres du réseau et des personnes extérieures – dont des industriels – pour dynamiser la diffusion des connaissance et interactions.

Les perspectives d’ici 5 ans


Structurer la recherche sur le microbiote intestinal sur le territoire francilien

Transférer la science du microbiote auprès de partenaires industriels

Développer l’accès à la transplantation de microbiote fécal